CBD et sport font-ils bon ménage ?

Lorsqu’on est un professionnel du sport, il peut être difficile de repousser ses limites. L’activité sportive nécessite une forme physique irréprochable. Elle implique surtout la capacité à gérer les douleurs propres à chaque type de sport. Les drogues telles que les stéroïdes ou les opioïdes pour vaincre les douleurs ou améliorer les performances ont toujours été proscrites par les grandes instances du sport.

Aujourd’hui, l’entrée du CBD dans le milieu sportif offre aux athlètes l’occasion de se doter d’un nouveau complément alimentaire. Son utilisation soulève néanmoins de nombreuses questions. Pleins feux sur le CBD en milieu sportif.

Le CBD en quelques mots

Le CBD ou cannabidiol est l’un des composants actifs du cannabis tout comme le THC. À la différence de ce dernier, le CBD n’entraîne pas la perte des facultés psychologiques pour le consommateur. Il produit plutôt des effets apaisants et relaxants. Il est connu pour ses vertus anti-inflammatoires et sert dans le traitement de différentes pathologies.

Le CBD est-il autorisé dans le sport ?

En 2018, l’AMA (agence mondiale antidopage) a retiré le CBD de la liste des produits proscrits en compétition sportive. Récemment, le règlement 2020 de la même agence a officialisé la liste des substances autorisées et a interdit tous les cannabinoïdes sauf le CBD. Le THC à l’instar des autres cannabinoïdes est toujours prohibé.

Il faudra donc pour les sportifs qui souhaitent tirer avantage des bienfaits du CBD, choisir du CBD exempt de toute trace de THC (le CBD full expectrum ou l'isolat de CBD). L’autorisation du CBD dans le sport marque d’une certaine manière la volonté de reconnaître les vertus de cette molécule pour les sportifs.

Comment agit le CBD sur les sportifs ?

L’organisme humain produit naturellement des molécules pour aider à réduire les douleurs et à accroître les capacités lors de la pratique d’une activité sportive intense. Parmi ces molécules figure l'anandamite. Il s’agit d’un ando-cannabinoïde fabriqué naturellement par le corps et qui stimule la concentration et le calme.

Cette molécule, en fusionnant avec un autre cannabinoïde notamment le CBD, crée un effet relaxant et calmant tout en permettant de réguler l’organisme. À ce titre, elle agit sur les perceptions de douleur, les inflammations, la température du corps, la récupération, la circulation sanguine et les fonctions cardio-vasculaires.

Pourquoi un sportif devrait-il recourir au CBD ?

Les apports du CBD peuvent améliorer les performances sportives. Le CBD consommé avant une activité sportive produit des effets positifs sur la concentration de l’esprit. Cette approche permet à un athlète d’être plus performant lors des entraînements avec une meilleure gestion du temps et une activité physique plus régulière.

Il aide également à réduire le stress et l’anxiété qui constituent les bêtes noires des athlètes surtout à l’approche des grandes compétitions. Il apporte au corps un regain d’énergie avec l’avantage de ne présenter aucun effet secondaire indésirable. L’une des vertus du CBD les plus recherchées pour l’activité sportive reste son rôle crucial dans la régulation de la perception de la douleur.

C’est la raison pour laquelle il est très conseillé dans les sports d’endurance ou ceux qui requièrent une activité physique intense. Le CBD peut aider à mieux récupérer après l’activité. Il est un puissant anti-inflammatoire. En effet, ses propriétés agissent sur les muscles ce qui entraîne une réduction du temps de récupération nécessaire.

Son utilisation après l’activité sportive est donc très bénéfique, car elle aide à réduire le temps de repos. De ce fait, les sportifs disposent d’un atout formidable en période de compétition. Les douleurs musculaires ressenties après une activité intense sont largement réduites. Par ailleurs, le CBD permet de réguler le sommeil. Ce paramètre est indispensable pour la régénérescence et la récupération musculaire.

Comment utiliser le CBD ?

Pour profiter des bienfaits du CBD, il est nécessaire de faire attention à la substance utilisée. Afin d’éviter des produits de mauvaise qualité aux effets nocifs, il faudra se procurer du CBD chez des vendeurs agréés. Une attention particulière doit être accordée aux produits conservés et bien contrôlés.

Le CBD peut-être utilisé sous différentes formes :

  • Une crème pour les douleurs localisées.
  • Une huile comme complément alimentaire.
  • Une gélule comme substance énergisante.
  • Des plantes et résines à intégrer dans la cuisson des repas ou sous forme d’infusion.
  • Un vaporisateur à inhaler pour un effet calmant et antidépresseur.

Pour le dosage, il est toujours recommandé et plus sûr de consommer le CBD d’une manière modérée. En agissant de la sorte, le sportif obtient les effets souhaités en toute sécurité. La dose quotidienne à prendre est de 2 à 3 mg pour une fréquence de 3 fois. Le dosage ainsi conseillé concerne les jours où vous faites du sport.

Il est préférable de prendre sa dose 30 minutes avant l’activité sportive (CBD sous forme d’huile) ou une heure avant l’activité (CBD sous forme de gélatine). Une fois l’activité terminée, prenez une autre dose et enfin une dernière dose au moment d’aller vous coucher.

En définitive, CBD et sport font bel et bien bon ménage. Il convient toutefois d’opter pour une version sans THC. Du reste, suivez les conseils susmentionnés pour un résultat plus probant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *