CBD et THC : deux substances semblables ou différentes ?

Le CBD et le THC sont souvent confondus à tort. Cela est dû au fait que ces deux substances proviennent d’une même espèce de plante : le cannabis. Bien qu’ayant la même origine, ces deux substances ont pourtant de nombreuses différences. Contrairement au CBD, le THC a des effets psychotiques sur le système nerveux. De ce fait, sa consommation est illégale dans la plupart des pays. Pleins feux sur deux substances encore méconnues.

CBD et THC : des similitudes dans la composition

Le cannabis n’est pas simplement une plante verte. Il existe plusieurs plants très variés appartenant tous à la même espèce. Il est possible d’extraire de ces derniers des composés chimiques constitués d’une multitude de molécules. Les principaux composants utilisés sont le CBD (cannabidiol) et le THC (tétrahydrocannabinol).

Ces deux substances appartiennent à la famille des cannabinoïdes. Le CBD et le THC sont constitués toutes les deux du même nombre de molécules et ont par conséquent la même formule chimique. Ils sont composés de 21 atomes de carbones, 30 d’hydrogène et 2 d’oxygènes.

Leur composition pourtant semblable couvre une double différence. La première est liée au fait que les deux substances ne proviennent pas du même plant de cannabis. La seconde différence est l’agencement des atomes qui les constituent. Ces petites différences dans la position des atomes sont à l’origine de grandes divergences en ce qui concerne leurs effets sur le corps humain.

Comment ces deux substances agissent-elles dans le corps ?

La consommation des cannabinoïdes peut avoir des répercussions sur la santé. Ces conséquences peuvent être soit positives, soit négatives. Tout dépendra du type de substances consommées.

  • Les effets négatifs du THC

Le THC issu de l’herbe affecte essentiellement le système nerveux. Sa composition chimique lui permet d’imiter un neurotransmetteur naturel : l’anandamide. Ce dernier est connu comme étant la molécule du bonheur. Ainsi, une fois dans le corps, il se déverse dans les transmissions nerveuses et active les récepteurs de l’anandamide. Il naît ensuite chez l’utilisateur un sentiment de bonheur et de gratification. C’est pour cette raison que le THC est utilisé généralement pour provoquer un changement d’état d’esprit.

  • Le CBD est utilisé en médecine

Les substances provenant du cannabis ont toujours été très controversées. Leur entrée dans la médecine de façon officielle est plutôt récente. Cette avancée est liée aux conséquences des cannabinoïdes sur la santé des utilisateurs. Le THC est dans la grande majorité des pays vu comme une drogue.

Les raisons évoquées sont liées à la dépendance qu’il crée. Il a des effets psychotiques ainsi que de graves conséquences sur la santé du consommateur. Le CBD quant à lui provient principalement du chanvre et s’oppose à l’action du THC. C’est la principale alternative au THC dont il inhibe efficacement les effets.

Contrairement au THC, le CBD a des effets positifs sur la santé. Il est doté d’excellentes vertus thérapeutiques. On lui reconnaît des propriétés antalgiques (contre la douleur) et anti-inflammatoires. Il est utilisé en général pour diminuer les symptômes de l’épilepsie et pour réduire les douleurs dans le cas de la sclérose en plaques.

Par ailleurs, cette substance sert à lutter contre l’anxiété et la dépression. Elle est efficace pour traiter des maladies psychotiques comme la schizophrénie ou la maladie de Parkinson. Des études menées récemment ont montré que des concentrations élevées de CBD permettraient de lutter contre les métastases des cancers.

Il agit ainsi contre la prolifération du cancer dans le corps. De plus, dans les cas d’infarctus, le CBD pourrait réduire les risques de nécrose des artères. En résumé, le THC suscite de l’euphorie, de l’anxiété et des troubles de mémoire à court terme. Par opposition, le CBD atténue les effets négatifs du THC.

Le CBD est légal contrairement au THC

Une autre différence majeure est liée au regard de la loi sur ces substances issues du cannabis. Il a été démontré que la consommation de CBD n’entraîne pas de dépendance et n’a pas d’impact négatif sur la santé contrairement au THC. De ce fait, le CBD n’est pas classé parmi les stupéfiants.

Dans les pays de l’Union européenne et notamment en France, la vente du CBD est autorisée. Il est vendu librement à condition d’être dilué au préalable. On le retrouve le plus souvent sous sa forme liquide pour les cigarettes électroniques. La culture et la consommation du CBD sont autorisées par la loi, ce qui n’est pas le cas du THC.

Le THC n’est admis que pour la recherche et aussi pour quelques applications médicales dans certains pays. Les résultats des recherches à son sujet révèlent des propriétés prometteuses notamment dans la lutte contre le cancer. Vu son impact négatif sur la santé, il convient de l’utiliser avec précaution.

Le milieu médical le recommande pour traiter les douleurs des infections neuropathiques ou les nausées des chimiothérapies. Il peut aussi servir pour atténuer les douleurs oculaires liées au glaucome et pour stimuler l’appétit.

En définitive, le CBD et le THC sont à la fois semblables et différents. Ils ont dès lors des applications bien définies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *