Comment les cabinnoides anéantissent les douleurs et les inflammations ?

La controverse dont fait l’objet la plante de cannabis, est tout à fait compréhensible vu qu’à elle seule, elle présente des vertus thérapeutiques et médicinales précieuses d’une part, et d’autre part, elle s’avère être d’une certaine manière malsaine. Dans la même famille que le cannabis, se trouve le chanvre, la version non-psychotrope du cannabis. Comment les cabinnoïdes du chanvre anéantissent-ils les douleurs et les inflammations ? Découvrons cela dans cet article.

Le cabinnoïde, un constituant du chanvre

Le chanvre appartient à la même espèce Cannabis sativa L, de la famille des Cannabaceae. La différence chanvre et cannabis, se trouve être la teneur en THC, un des 113 composés chimiques uniques, connu sous le nom de cannabinoïdes. En effet, le chanvre est la version douce du cannabis, vu qu'il ne contient que 0,2 % de THC. En fumer ne vous fera donc pas planer.

Étant de la même famille que le cannabis, le chanvre contient lui aussi des cannabinoïdes. Plus précisément, le chanvre contient les mêmes 113 cannabinoïdes que le cannabis. Ce sont : THC, THCA, CBD, CBDA, CBG, CBC, CBCA, CBN, CBL. Ces cannabinoïdes ou cabinnoïdes sont des composés chimiques qui interagissent avec les récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2 du cerveau, suscitant de plus en plus d’intérêts à cause de leurs puissants effets médicinaux. Les cannabinoïdes produits naturellement par le corps sont principalement responsables du maintien du corps en homéostasie.

Les utilités médicinales du chanvre

Le chanvre s’est révélé être un remède efficace contre de nombreuses pathologies, et un adjuvant contre d’autres. Il existe plusieurs façons de consommer le chanvre, et donc plusieurs façons de bénéficier de ses vertus thérapeutiques. En le fumant par exemple, ou en utilisant l’huile de chanvre comme lotion.

Une étude menée récemment a permis de mettre à jour les nombreux bénéfices liés à l’utilisation d’huile de chanvre. Selon cette étude, l’huile de chanvre est bénéfique pour la santé de la peau. Elle permet en effet de traiter la plupart des maladies de la peau comme la dermatite, l’eczéma, le psoriasis et l’acné. Parce que l’huile de chanvre possède des propriétés anti-inflammatoires, la grande majorité des personnes souffrant de ces maladies de la peau dites chroniques, trouveront satisfaction, grâce aussi au CBD, un cabinnoïde efficace et naturel qu’elle contient.

Aussi, à la santé du cerveau, l’huile de chanvre est riche en acide gras insaturé, utile au bon fonctionnement du cerveau, mais aussi utile pour le protéger de l’inflammation. Il en est de même pour la santé du cœur. L’huile de chanvre est riche en acide alpha linoléique, responsable de la réduction des risques d’accidents cardiovasculaires.

Les graines de chanvre sont tout aussi bonnes pour la consommation. Ceci en raison de leur profil nutritionnel alléchant. Elles sont riches en protéines, en minéraux (comme le Magnésium, le Potassium, le Zinc), en vitamines du groupe B, en Oméga 3 et en fibre. Consommer des graines de chanvre se révèle avoir des effets similaires à la consommation d’huile de chanvre.

Comment les cabinnoïdes du chanvre anéantissent les douleurs et les inflammations ?

L'inflammation est un mécanisme de défense de l’organisme face à une agression. L’agression peut être une infection, une lésion physique, une réaction allergique ou des maladies auto-inflammatoires ou auto-immunes.

En cas d’inflammation, l'organisme entraîne une arrivée massive de cellules immunitaires sur le site concerné. Ce qui cause rougeurs, gonflements, douleurs, sensation de chaleur localisée sur le site de l'inflammation.

Les cabinnoïdes interagissent avec les récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2 du cerveau. Le CBD, l’un des principes actifs du chanvre, a la capacité de limiter/inhiber la réponse des cellules du système immunitaire. Selon des recherches scientifiques réalisées en laboratoire, il a été observé que l’activité immunosuppressive du CBD résulte d’un effet antioxydant propre au CBD. Cet effet antioxydant est renforcé par la capacité du CBD à limiter l’accumulation de glucose dans les cellules responsables de l’inflammation et de la douleur.

En effet, le glucose, lorsqu’accumulé en excès dans ces cellules, induit une régénération de la NADPH, impliquée dans la synthèse et la libération des médiateurs de l’inflammation et donc de la douleur aussi. le CBD exerce ainsi une double action inhibitrice : à l’endroit du stress oxydatif, mais aussi à l’endroit du métabolisme du glucose.

Les cabinnoïdes du chanvre comme le THC et le CBD anéantissent les douleurs et les inflammations grâce à leur effet apoptose, à l’inhibition de la prolifération cellulaire, à la suppression de la cytokine, des processus impliqués dans le ressenti de douleurs dû à l’inflammation. Ces processus inhibés, les cabinnoïdes du chanvre provoquent une induction de cellules T — régulatrices.

La science n’a pas fini d’étudier le cabinnoïde, constituant majeur du chanvre et du cannabis. Si jusque-là, THC et le CBD étaient les têtes d’affiche, les terpènes, nouveaux composés découverts de la plante, se montrent tout aussi intéressants du point de vue médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *