CBD, un psychotrope ?

Les substances naturelles n’ont pas que des effets positifs. Certaines d’entre elles ont pour propriété de modifier le fonctionnement normal du système nerveux. Ces substances ou produits dits psychotropes ou psychoactives sont formellement déconseillées. Dans certains pays, leur usage est interdit par les réglementations en vigueur.

Le CBD, produit naturel extrait des plantes de cannabis, soulève assez d’inquiétudes en ce qui concerne ses effets. Psychotrope ou non-psychoactif, la question sur la nature réelle du CBD fait couler assez d’ancres et de salives. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir sur la vraie nature du CBD.

Zoom sur les substances psychotropes

Le cannabinol (CBD) est-il un psychotrope ? Telle est l’interrogation qui submerge les esprits. Mais avant d’en venir à une infirmation ou à une confirmation, il est important d’en savoir plus sur les substances dites psychotropes.

Les substances psychotropes : qu’est-ce que c’est en réalité ?

De manière générale, les substances ou produits psychotropes sont des substances dont l’utilisation modifie le rythme du fonctionnement mental et psychologique du système nerveux. En termes clairs, la prise de ces produits occasionne, soit une hausse, soit une diminution de l’humeur chez l’être humain. Certains produits ou substance psychoactive provoquent des troubles assez conséquents au niveau du cerveau. Ces troubles peuvent consister en une hallucination ou en des réactions bizarres liées à la manifestation des effets planants desdits médicaments.

De même, les produits ou substances psychotropes ont la manie d’engendrer la baisse des réflexes, la somnolence et d’autres troubles psychologiques majeurs. Le summum des effets négatifs des substances psychotropes est l’addiction. La prise continue des produits psychoactifs ouvre des brèches à l’addiction. En effet, l’individu concerné ressent la fréquente envie de consommer ces produits malgré leurs effets sur sa santé.

Quelles sont différentes substances psychotropes ?

Il existe une pléthore de psychotropes dans le monde. L’un des plus célèbres est le Tétrahydrocannabinol. Cette substance a la même origine que le CBD. Elle est issue des plants de cannabis. Elle est connue pour sa propriété à faire planer, ceux qui en font recours. En outre, il existe d’autres psychotropes assez connus, comme : les médicaments antidépresseurs, les neuroleptiques, les médicaments hypnotiques, les anxiolytiques et les psychodysleptiques.

Par ailleurs, les drogues comme la cocaïne, l’ecstasy, l’héroïne, la marijuana ou encore le cannabis font partie intégrante des substances psychotropes.

Le cannabinol étant une substance dérivée du cannabis, il revient de se demander s’il est classé dans la catégorie des psychotropes.

Le CBD : un psychotrope ?

Le CBD est en effet, l’une des 500 substances (cannabinoïdes) que renferment les plants de cannabis. Le cannabis étant lui-même une substance psychoactive par excellence, on peut émettre des doutes sur sa composante qu’est le CBD.

Selon les nombreuses études menées, le cannabinol (CBD) n’est pas une substance psychotrope. Il a en effet été prouvé que l’usage du CBD ne modifie pas l’état de conscience de son usager. En un mot, le CBD n’est pas une drogue. À l’opposé du Tétrahydrocannabinol (THC) qui a des effets négatifs sur le cerveau, le CBD est riche en vertus. Le cannabinol est recommandé pour calmer et soigner plusieurs troubles chez l’homme.

Les effets thérapeutiques du CBD

Le CBD est une substance naturelle prisée pour ses multiples vertus. Les propriétés du CBD sont extraordinaires. Elle intervient dans la correction et le soin de plusieurs troubles ou maladies. D’ailleurs, les scientifiques le recommandent vivement. Sa spécificité majeure est traduite par le fait qu’il est dépourvu d’effets fâcheux sur le cerveau et le corps. Il se distingue des substances psychotropes avec leurs lots d’effets secondaires.

La liste des bienfaits du CBD n’est pas exhaustive. Le CBD est utilisé dans le traitement des troubles et des maladies ci-après.

  • La dépendance aux drogues

Le CBD est recommandé pour le traitement des patients ayant des problèmes d’addiction avec les drogues. L’usage du cannabinol inhibe les effets nocifs et psychoactifs des stupéfiants comme le cannabis, la marijuana, l’héroïne, le LSD ou la morphine. Le CBD procède à une réduction quasi complète des méfaits de ces drogues. Ces méfaits peuvent se traduire par un rythme cardiaque ultrarapide, des vertiges chroniques, des céphalées ou le stress. Dans les cas extrêmes, les patients peuvent devenir paranoïaques. Le rôle du CBD dans ce cas est l’apaisement et le soulagement de ces effets chez le patient.

  • Les douleurs

Le CBD est un antalgique de grande renommée. Il soulage les douleurs dans n’importe quelle partie du corps humain.

  • Vomissements et nausées

Les propriétés thérapeutiques du CBD neutralisent les vomissements et les nausées. L’huile du CBD est particulièrement adaptée pour corriger ce type de troubles. Cependant, son usage chez la femme enceinte n’est pas très recommandé. Les recherches se poursuivant toujours, il est impossible de dire que l’usage du CBD n’est pas sans danger pour la femme enceinte.

  • Le cancer

Le cannabinol est utilisé pour lutter contre le cancer. En effet, cette substance présente une double action dans le traitement du cancer. D’abord, le CBD corrige le manque d’appétit du malade et elle participe aussi à la réduction des douleurs ressenties. Entre les nombreuses séances de chimiothérapie et les fatigues auxquelles sont exposés les malades, les douleurs affectent leurs qualités de vie. Le CBD est le calmant naturel qui soigne les individus atteints du cancer en inhibant ces douleurs.

À l’évidence, le CBD n’est donc pas un psychotrope.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *