l’huile de CBD : avantages et risques pour la santé

le CBD suscite un intérêt croissant en tant que médicament potentiel dans le traitement d’un large éventail de troubles neurologiques et neuropsychiatriques, y compris l’anxiété et l’épilepsie. Cependant, les effets psychoactifs et thérapeutiques et les mécanismes d’action de CBD ne sont pas encore entièrement compris.

Le Cannabidiol (CBD) est un constituant du Cannabis sativa. C’est l’un des 85 cannabinoïdes actifs au moins identifiés dans la plante de cannabis et peut être pris dans le corps par inhalation, en aérosol dans la joue ou par voie orale.

l’huile de CBD : des bienfaits pour la santé

On pense que l’huile de CBD a des avantages potentiels pour le traitement et la gestion d’une grande variété de troubles en raison de ses effets antioxydants, anti-inflammatoires, neuroprotecteurs, antipsychotiques, analgésiques et relaxants musculaires, entre autres. Une telle variété d’effets est possible grâce à la capacité du CBD d’interagir avec un large éventail de récepteurs cannabinoïdes utilisés par le système endocannabinoïde de l’organisme.

En réponse au CBD, le système endocannabinoïde module les voies métaboliques par la libération de neurotransmetteurs pour affecter la cognition, la sensation de douleur, l’appétit, la mémoire et le sommeil.

À ce jour, la plupart des données probantes en faveur de l’utilisation du CBD ont trait à son efficacité dans le traitement de l’épilepsie, y compris le syndrome de Dravet. Ce trouble épileptique génétique rare commence dès la première année de vie et touche des nourrissons par ailleurs en bonne santé. Le syndrome de Dravet est le premier trouble pour lequel le cannabadiol (solution orale) a été approuvé par la FDA. Le syndrome de Lennox-Gastaut est un autre trouble pour lequel les médicaments à base de CBD peuvent être utilisés.

Un deuxième domaine de recherche prometteur dans l’utilisation thérapeutique du CBD est celui de ses effets anti-inflammatoires. Cependant, l’utilisation de CBD dans la pratique médicale courante est une question très débattue.

Les propriétés du cannabidiol comme antipsychotique, psychotrope ou somnifère demeurent largement non corroborées. le CBD semble être un antioxydant plus efficace que les vitamines C ou E, et a démontré des propriétés neuroprotectrices supérieures. Il peut également aider à la gestion de certaines affections cutanées comme l’acné et de maladies chroniques comme le diabète.

Il faut faire preuve de prudence lorsqu’on envisage d’utiliser un CBD chez des patients atteints de cancer, de schizophrénie, de polyarthrite rhumatoïde ou de sclérose en plaques. La complexité de ces maladies, associée aux incertitudes entourant les mécanismes d’action de CBD, nécessite des recherches plus approfondies.

huile de CBD : Risques pour la santé

Selon l’Organisation mondiale de la santé, le CBD n’a pas été associée à un potentiel d’abus ou de dépendance chez les humains. Aucun cas de problèmes de santé publique liés à l’utilisation de CBD n’a été signalé jusqu’à présent.

L’huile de CBD ne contient pas de THC ni de terpènes ajoutés ; par conséquent, le CBD ne produit pas les effets intoxicants associés à l’utilisation du THC. En fait, les effets secondaires sont souvent à l’opposé de l’anxiété et des troubles de la pensée habituellement associés à la consommation de THC.

le CBD est généralement bien toléré, mais certains effets indésirables peuvent se produire. La somnolence, la fatigue, les malaises, la faiblesse, la diarrhée, la diminution de l’appétit et les problèmes de sommeil (comme l’insomnie) peuvent être causés ou aggravés par l’utilisation de CBD.

Il est important de noter qu’à l’heure actuelle, l’hui le CBD est principalement disponible sous forme de complément alimentaire. Ainsi, sa dose et sa pureté ne sont pas réglementées. Jusqu’à présent, seulement deux études ont été réalisées sur des humains pour examiner les effets secondaires potentiels du CBD, et aucune de ces études ne comprenait un groupe témoin.

D’autres recherches cliniques sont nécessaires pour explorer les effets possibles du CBD sur les enzymes hépatiques et les transporteurs de médicaments, et pour étudier les interactions possibles avec d’autres médicaments. le CBD devrait être examiné pour sa capacité à améliorer ou à inhiber les effets thérapeutiques d’autres médicaments.

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *